Recherche

LOGE L'UNION LÉMANIQUE

Ordre Maçonnique Mixte International "LE DROIT HUMAIN"

Tag

Franc-Maçon

Alain, étudiant en reconversion, 29 ans

Pourquoi suis-je devenu franc-maçon ?

La curiosité m’a poussé à m’intéresser à la Franc-Maçonnerie alors que j’avais une vingtaine d’années. Je trouvais étrange et fascinant le concept d’un groupe de personnes issues de milieux, formations, cultures divers échangeant leurs points de vue dans le plus grand des respects.

Par la suite, j’ai assisté à quelques réunions publiques de différentes obédiences, lu des ouvrages, consulté des sites web et écouté de nombreux podcasts pour me faire un avis plus précis sur la FM. J’ai été séduit tant par les thèmes abordés que par la qualité des réflexions menées.

Aficionado d’analyse des images, la réflexion sur les symboles m’était naturelle. Cependant, je ne saisissais pas totalement l’intérêt d’un rituel au delà du cadre qu’il apporte.

J’étais curieux de rencontrer des personnes ayant pour caractère commun de se poser des questions et de refuser les réponses pré-conçues et le dogmatisme. Libertaire convaincu, je cherchais ce lieu utopique, déçu de ne l’avoir trouvé jusqu’alors.

La mixité étant pour moi primordiale et ne croyant pas en une entité suprême, mon choix s’est porté sur L’Union Lémanique.
Le contact avec la loge s’est fait naturellement mais non sans interrogation et appréhension pour ma part.
J’ai envoyé un mail à la fédération nationale et tout s’est alors déroulé parfaitement.

Quelle satisfaction m’apporte la fréquentation de notre Loge ?

J’ai le plaisir de partager de très bons moments toutes les deux semaines à échanger, discuter, découvrir, m’éveiller, m’interroger, avec des personnes qui partagent les mêmes motivations.

La fréquentation de la loge m’apporte un repère dans un monde semblant perdre ses valeurs. C’est aussi la satisfaction de vivre une réelle démocratie, où l’avis de chacun est respecté et où Fraternité n’est pas un vain mot.

 

L’instruction laïque, gratuite et obligatoire, la séparation de l’Église et de l’État, la mutualité, la liberté d’association, l’union libre, le divorce par consentement mutuel, le syndicalisme, l’Assistance Publique, la Banque de France, l’assurance chômage, le planning familial, la loi sur l’avortement, les banques populaires,… autant de sujets ayant été préalablement réfléchis dans la discrétion des loges, à travers le processus des «questions à l’étude des loges» avant d’être défendus au parlement.

Musiciens : Mozart, Haydn, Liszt, Sibelius, Duke Ellington,…
Philosophes : Voltaire, Condorcet, Helvetius, …
Ecrivains : Rudyard Kipling (Le livre de la Jungle), Jonathan Swift (Les voyages de Gulliver), De Coster (Till l’Espiègle), Hugo Pratt (Corto Maltese),…
Scientifiques : Fleming, découvreur de la pénicilline, Laplace, mathématicien et astronome,
Et aussi : Rouget de Lisle (auteur de la Marseillaise), Benjamin Franklin, Georges Washington, Lafayette, Abd el Khader, Bartholdi (sculpteur de la statue de la Liberté), Louise Michel (militante féministe, anarchiste), Clémence Royer (savante et philosophe, traduit Darwin et introduit le darwinisme en France), Victor Schoelcher (abolition de l’esclavage 1848), Littré (dictionnaire), Lumière (cinéma), Garibaldi (unité de l’Italie), Pierre Simon, (médecin, à l’origine du planning familial)…

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑